Capital: San Salvador

Introduction
La ville de San Salvador est remarquablement cosmopolite, bénéficiant de tous les aménagements modernes que les visiteurs sont habitués de connaître chez eux. Cela est en partie du au fait que la ville fut détruite par un tremblement de terre majeur en 1854. Les édifices coloniaux sont plutôt clairsemés. Vous trouverez ici trois principales avenues alignées et affichant fièrement des magasins luxueux, des restaurants de fine cuisine et des hôtels haut de gamme. Il y a aussi des musées fascinants à visiter et des plages sur l’océan Pacifique à quelques 30 minutes.

Climat
Le climat de San Salvador est tropical mais retenez bien que les nuits peuvent devenir froides spécialement en décembre. La température moyenne va d’un minimum de 20° C en janvier et d’un maximum de 28° C en août.

Températures en CelsiusJFMAMJJASOND
Maximum282930302827282827272727
Minimum181819212121202020201918
Précipitations (mm)10103013031028033032021030



Géographie
San Salvador est la capitale du « El Salvador » qui est située au centre du pays dans une vallée au pied du volcan San Salvador. San Salvador s’étend dans la vallée de Las Hamacas, appelée ainsi par les Pipils parce qu’il y a beaucoup d’activité sismique. Elle couvre une superficie de 600 km2 et abrite quelques 2,1 millions de personnes ou un tiers de la population du « El Salvador ». Sa situation le long de l’autoroute Pan-Américaine en fait le centre de transport et d’activité du pays.

Histoire
Les origines de la ville remontent d’avant la conquête Espagnole. C’est près du San Salvador actuel que la tribu des Pipils établirent leur capitale, Cuscatlan. On ne connaît que peut de chose de cette cité puisqu’elle fut abandonnée par ses habitants dans l’effort d’éviter le règne Espagnol.

Même si la cité fut fondée au 16ème siècle, elle fut reconstruite et changea de location deux fois par la suite. Originalement fondée dans ce qu’on appelle aujourd’hui la ville coloniale de Suchitoto, elle fut relocalisée dans la vallée de Las Hamacas qui s’enorgueillit d’avoir les terres les plus spacieuses et les plus fertiles. La population demeura relativement petite jusqu’au début du 20ème siècle et la ville s’accrue lentement et devint toutefois une attraction touristique.

Nature
Il y a deux magnifiques parcs accessibles à partir de San Salvador : le Cerro Verde et le El Impossible. On y retrouve de nombreux sentiers, espèces d’oiseaux, animaux, fleurs exotiques et une végétation luxuriante. Vous pourrez marcher, camper et nager. Vous devez avoir un permis pour visiter El Impossible que vous obtiendrez de Salvanatura.

Le plus haut sommet du El Salvador est le El Pital qui s’élève à 2,730 m au-dessus du niveau de la mer. Il est situé à 93 km de San Salvador, à l’intérieur d’un parc national qui est accessible sans aucun permis. Du sommet, on peut observer la plupart des volcans dans la zone Est et centrale des montagnes

Plages
Les plages les plus proches, La Liberdad, sont à quelques 32 km. Elles sont une des meilleures plages pour le surfing au pays ainsi que dans toute la région de l’Amérique Centrale. Les autres plages comprennent La Barra de Santiago, Costa del Sol, El Sunzal, El Tamarindo et Isla Montecristo.
Il y a plusieurs lacs aux eaux cristallines qui sont bonnes pour la pêche et la nage, ce sont le Lac Ilopango et le lac Coatepeque.

Unique d’Ici
Le pays du El Salvador est certainement reconnu pour abriter plusieurs volcans. Le volcan San Salvador est le plus rapproché de la capitale San Salvador. Il est aujourd’hui considéré dormant mais la dernière éruption se produisit en 1917. Même si une grande partie de la ville fut détruite, ce fut le résultat surtout des tremblements de terre qui suivirent l’éruption. Un fait intéressant au sujet de ce volcan particulier est que son cratère n’est pas situé au sommet mais sur son côté sud.

Aéroport : Aéroport international de Comalapa

Bureau de Tourisme : Boul. de Hipodromo 508, Col. San Benito. Tél : 503-243-7835

Distance de l’Aéroport : 45 min au centre-ville, 90 min aux stations balnéaires.

Saison Touristique : Novembre à mars

Taxe d’aéroport : Une taxe de départ d’environ 32$ américain par personne doit être acquittée quand vous quittez le pays si elle n’a pas été ajoutée sur votre billet d’avion.

Festivals & Evénements

Mai – La fiesta de las flores de Panchimalcp
Panchimalco est une petite ville dans la région entourant la ville de San Salvador qui honore chaque année, les deux saints patrons avec un festival spectaculaire de fleurs.

 

17 août – Fiestas Agostinas, festival qui dure une semaine et qui célèbre le saint patron de El Salvador del Mondo.

Novembre – Carnaval de San Miguel

Moyen de transport

La plupart des touristes arrivent par avion à l’aéroport international de Comalapa, le plus grand et le plus moderne d’Amérique Centrale. L’aéroport Ilopango offre des vols nolisés de base à Santa Ana, San Miguel et La Union.

Il y a des agences de location de voitures à l’aéroport ou dans la capitale. On aperçoit régulièrement les taxis, assurez-vous de négocier votre tarif aussitôt que vous montez dans le taxi. Les Microbus ont la réputation de conduire vite et de façon dangereuse. La marche est rarement une option à cause des grandes distances entre les points de vue à l’exception d’une marche entre la Zona Rosa et Las Terrazas.

Activités et Sport
Située non loin de San Salvador, les mordus de surf connaissent déjà les incroyables opportunités de surfing le long de la côte Pacifique où l’on retrouve les plus grosses vagues à Punta Roca et à El Sunzal.
Les lacs Coatepeque et Ilopango sont des endroits merveilleux pour la nage, la pêche, la voile, le kayak ou le ski nautique. Vous pouvez aussi faire de la plongée sous-marine dans les cratères volcaniques.

Archéologie
Situé à Chalchuapa, Tazumal est un site archéologique Maya pré-Colombien. Le nom signifie endroit où les victimes étaient brûlées. Les ruines de Tazumal sont considérées les plus importantes et les mieux conservées du pays. Les artefacts retrouvés à Tazumal fournissent l’évidence d’anciens et d’actifs échanges entre Tazumal et des endroits aussi loin que Panama et Mexico. L’excavation des ruines fait partie d’un secteur couvrant 10 km2, pour la plupart enterrées sous la ville. Les archéologues estiment que les premières habitations dans ce secteur étaient autour de 5,000 avant Jésus-Christ.

Joya de Ceren est un village agricole Maya pré-Colombien, remarquablement conservé sous des couches de cendre volcanique. Ce site, qui date de 900 avant Jésus-Christ, fut habité et abandonné deux fois à cause des éruptions. La seconde éruption enterra le village sous 14 couches de cendre, ce qui le protégea des éléments. Les excavations ont révélé des ustensiles, de la céramique, du mobilier et même des aliments à moitié consommés dans la hâte de fuir. Le site fut découvert en 1976. Environ 70 édifices ont été révélés et le site fut déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO en 1993.

Ci-haut sont les deux plus grands sites du pays. Il y a plusieurs petits sites à voir comme : Guija, les pyramides en escaliers de San Andres, Cihuatan et des peintures rupestres à Corinto.

Attractions Touristiques
Le centre-ville historique de San Salvador abrite quelques-uns des plus beaux monuments. Quelques-uns des plus importants comprennent la cathédrale Metropolitana située sur la plaza principale Morazan, National Palace, Plaza Gerardo Barrios, Water Clock, le monument Atlancati et le plus reconnaissable de tous les monuments, le El Salvador del Mundo.

Il y a aussi de nombreux musées qui offrent des trésors merveilleux et objets à découvrir. Voici la liste des plus populaires : le musée national d’anthropologie David J Guzman, le musée de Arte Marte, le musée des enfants, le musée Tin-Marin, le musée National, le musée d’histoire naturelle et le musée militaire qui est situé dans la baraque Zapote en forme de vieux château.

On est pas à court de merveilleux parcs urbains à San Salvador, idéales pour la promenade dans les sentiers entretenus et les passants qui regardes. Le plus grand est le Parque de Los Pericos. Les autres comprennent le Parque Cuscatlan, le jardin botanique La Laguna, Parque Saburo Hirao et le Zoologico Nacional. En banlieue, on retrouve le Parque Balboa qui offre une vue spectaculaire sur la ville à travers la Puerta del Diablo.

Divertissement
San Salvador a plusieurs lieux de rendez-vous de divertissements. Vous pourrez aller aux restaurants, dans les bars, les clubs, les casinos ou si vous voyagez avec des enfants, vous pourrez aller au cinéma, bowling, bingo et arcades.

L’endroit le plus tendance pour les sorties en soirée est appelée Zona Rosa qui abrite plusieurs bars et clubs de nuit haut de gamme. Les autres endroits à vérifier pour les clubs sont le Basilea Mall, Multiplaza Mall, Boulevard de Los Heroes, Temptation Plaza et dans La grande Via.

San Salvador a de nombreux théâtres incluant le magnifique Teatro Presidente et le Teatro Nacional.

Excursions
Suchitoto est largement connu à travers El Salvador pour son église et pour ses routes de pavés. Elle possède une excellente vue sur le lac Suchitlan qui est un lac artificiel formé par la rivière Lempa et le barrage de Cerron Grande. C’est une destination très populaire de week-end parmi les Salvadoriens. On y retrouve un large éventail d’activités comme des galeries d’art, des centres culturels et de l’artisanat.

Juayua est une petite ville originale dans les montagnes. La plaza centrale fait face à une vieille cathédrale coloniale qui se vante d’avoir l’unique statue d’un Christ noir en Amérique Centrale. Ils ont des activités dans les week-ends et il y a un musée du café tout près.

Panchimalco est connu pour sa population indigène et ses festivités. De même que Izalco, Panchimalco est considéré comme un des derniers bastions du peuple indigène au El Salvador. Les villageois tissent et portent encore les tissus colorés originaux et conservent plusieurs traditions indigènes.

Hébergement
Il est fortement recommandé de faire une réservation avant d’arriver parce que les endroits vacants de dernière minute peuvent être difficiles à trouver. La Zona Rosa touristique de la ville est le meilleur choix pour trouver de bons hôtels. L’hébergement est classifié de luxe, première classe et budget. Vous pourrez trouver aussi des auberges, des hôtels sac à dos et des stations ‘tout inclus’ sur l’océan Pacifique à environ 45 min à l’extérieur de la capitale.

San Salvador est l’hôte du plus grand centre de convention d’Amérique Centrale, la Feria Internacional.

Magasinage
San Salvador a le plus grand nombre et les plus grands centres d’achats d’Amérique Centrale, en voici quelques-uns : Loma Linda, Multiplaza, Las Fuentes, Galerias, Metrocentro, El Paseo, Plazamundo, Plaza Merliot, La Gran Via, Las Cascadas, Basilea, Plaza San Benito, Villas Espanolas et plusieurs autres. Ces malls ont des boutiques luxueuses, le dernier cri en mode internationale, des magasins de spécialités, de grandes cours de produits alimentaires et plusieurs autres aménités.

Visitez les marchés d’Ilopango à l’est de la ville pour l’art local et l’artisanat où vous pourrez mettre à l’épreuve vos talents de marchandeur. Vous pourrez acheter aussi des marchandises variées au marché d’artisanat central Mercado Cuartel à San Salvador.

Restauration
Les options de restaurants sont abondantes. Il y a plusieurs endroits merveilleux, du simple au sophistiqué, offrant des repas salvadoriens traditionnels. Quelques bons endroits sont mentionnés plus bas. Pour les visiteurs recherchant des mets plus internationaux, vous trouverez des cuisines italiennes, asiatiques, françaises, américaines, espagnoles, allemandes et une cuisine de chaque pays d’Amérique Centrale et du Sud.

Paradise, 503 et A lo Nuestro sont considérés les meilleurs restaurants en ville mais dispendieux. Les autres endroits comprennent Tipicos Margoth, Chung King, Krysys, La Royal Confiteria, Manos Jujenas et Restaurante del Hôtel Altos de la Vina.

LE VOCABULAIRE À APPRENDRE POUR LE VOYAGEUR
Ceux qui parlent déjà espagnol n’auront aucun mal à se faire comprendre lors d’un voyage au Salvador. Pour les autres, pas de panique. L’espagnol qu’on y parle n’est pas très différent de celui parlé en Espagne, pourvu qu’on connaisse quelques spécificités quant à l’accent et au vocabulaire. En outre l’usage de l’anglais est très répandu, et pourvu que vous rencontriez un ancien élève d’une des nombreuses écoles françaises, vous pourriez même parler français.

L’accent salvadorien
Un des traits de l’accent salvadorien est la prononciation du « s » à la fin des syllabes et devant une consonne, qui se prononce parfois comme un « h » aspiré. Les particularités du vocabulaire.
Contrairement au Mexique par exemple où l’adresse formelle « usted » n’est jamais utilisée (c’est l’équivalent du « vous » français), elle l’est fréquemment au Salvador, mais seulement dans des cadres très formels. On n’utilise en revanche presque jamais le « tú » qui s’utilise en Espagne, sauf lorsqu’on s’adresse à une personne qui vient de l’étranger pour faciliter la communication. A la place on dira « vos » qui s’utilise dans les mêmes contextes que le « tu » français.

Il serait trop long de faire la liste de tous les mots et expressions différents en espagnol salvadorien.

En voici quelques-uns que vous entendrez sûrement durant votre voyage :

  • Cabal (exactement),
  • Chele (un blanc/une blanche),
  • ¡Qué chivo! (incroyable!),
  • Bicho/bicha (garçon/fille, s’utilise aussi pour dire petit(e) ami(e)),
  • Lana (l’argent),

Les autres langues parlées
Beaucoup de Salvadoriens parlent l’anglais qui est largement enseigné dans le pays, le français grâce à l’importance des écoles françaises, le chinois et le turc du fait de l’immigration. Il existe aussi plusieurs langues locales qui se retrouvent parfois dans les pays voisins : le kekchi parlé par environ 1 200 personnes, le pipil et le lenca.

Concernant l’anglais, même s’il est assez usité, évitez d’y avoir recours. C’est toujours considéré comme la langue des gringos et par exemple, il est pratiquement impossible de marchander dans la langue de Shakespeare mais beaucoup plus simple lorsque l’on maîtrise quelques mots d’espagnol.

× Comment puis-je vous aider ?